Sac Magique dans le cou et le dos des Américains et des Japonais

Publié le 25 novembre 2011 à 07h59 |

 
Stéphane Huot... (Photo Alain Roberge, La Presse)

Stéphane Huot

Photo Alain Roberge, La Presse

Isabelle Massé | La Presse

Sept mois après l'acquisition de Sac Santé, fabricant de Sac Magique, Groupe Masdel a réussi à pénétrer le marché américain où la marque des célèbres compresses chaudes pour le dos et le cou avait raté sa percée dans les années 90.

La participation de l'entreprise au dernier salon de la National Association of Chain Drug Stores s'est conclue par un lien d'affaires avec Drugstore.com, signé la semaine dernière. Des négociations entamées avec Walgreens, CVS Pharmacy et Walmart aux États-Unis pourraient ajouter 4000 points de vente à Sac Magique. «C'est gigantesque!», lance Stéphane Huot, président de Groupe Masdel.

En attendant la prochaine étape aux États-Unis, Groupe Masdel se réjouit d'une autre entente: Sac Magique fera sous peu son entrée au Japon. «D'ici quelques semaines, on va envoyer là-bas quelques milliers d'unités», affirme Stéphane Huot. Cinquante kilos de marchandise feront aussi leur entrée sous peu dans les sièges sociaux de pharmacies et commerces de la Tunisie, grâce à des contacts avec des distributeurs.

Cela dit, si Groupe Masdel a un pied à l'international, ses dirigeants peaufinent encore leur réseau de distribution au Québec et au Canada. «On n'est pas chez Winners, ni La Baie ni Sears, note Stéphane Huot. Ça fait partie des plans de match pour l'an prochain. Comme la notoriété du produit est très élevée, on voit un paquet d'occasions de développement.»

Le vieillissement de la population et l'intérêt grandissant pour les médecines alternatives profitent, par ailleurs, à Groupe Masdel qui souhaite ajouter un jour de nouveaux produits thermothérapeutiques Sac Magique aux six existants. «On est dans un créneau en croissance, confirme le président. Et la tendance bien-être est un facteur positif pour nous. On s'interroge sur les possibilités de développement dans le réseau de la médecine alternative. C'est un produit naturel (avoine traitée) contrairement aux crèmes analgésiques. C'est un argument de vente.»

Au tour des pantoufles

Dans quelques jours, une publicité télévisée annoncera la résurrection des pantoufles thermothérapeutiques Sac Magique, disparues de la circulation il y a cinq ans. «Une première, note Stéphane Huot. Les anciens propriétaires n'avaient plus d'intérêt pour les pantoufles. À nos yeux, il fallait les relancer. Rapidement, tous les sièges sociaux des Jean Coutu, Familiprix, Uniprix, Proxim et Brunet ont embarqué. Walmart au Québec également. On est d'ailleurs en annonce circulaire chez Jean Coutu du 20 au 27 décembre. On pense que rapidement, on va aller chercher 5% de ventes avec ce produit.

«Habituellement, un tel lancement se planifie sur un an, ajoute Stéphane Huot. C'est un produit qui n'est pas simple à manufacturer. Le look reste le même, mais il y a eu de petites améliorations.»

C'est qu'on jugeait impératif de réintroduire, à temps pour Noël, le produit qui se détaille de 24,99$ à 29,99$ en magasin. Après tout, le temps des Fêtes représente 35% du chiffre d'affaires annuel de Sac Magique. «On expédie les commandes de là mi-août à la mi-novembre, explique Stéphane Huot. C'est un cadeau passe-partout à usage multiple, pour les femmes, les hommes et les enfants.»

source : http://affaires.lapresse.ca/economie/commerce-de-detail/201111/25/01-4471424-sac-magique-dans-le-cou-et-le-dos-des-americains-et-des-japonais.php